Archives pour l'étiquette Craig Ellwood

Case Study House n°16′, by C. Ellwood

Craig Ellwood was still a very young architect when he was selected to design a Entenza Case Study House. This is the first in the series of three villas he designed for the Case Study House Program. It offers a house here where he developed while working on multiple outdoor spaces qualities that come to extend and enrich the home of various and unexpected ways….

Constructive options

  • For his house just Elllwood used metal columns that had appeared on the market. Indeed, due to the decline of the railway, many found themselves unused rails produced. They were recast which raised metal companies to develop new product lines …
  • The use of square columns instead of columns H can save a lot of money, they are lighter and can simplify a number of details such as those bindings woodwork.
  • The beams used are I to 6 inches and 36 feet long.
  • Translucent panels 10 feet in height are treated as extended walls of the house.
  • The interior walls of the house are also treated as screens. They are of the same material as the exterior walls to express continuity between interior and exterior spaces spaces. These panels are by exposing the structure which is painted black. They are off the ground, and are separated from the ceiling by a transom window.
  • The villa consists of a grid of 8 feet.

  • The house is divided into two areas occupied by the circulations, one inner and one outer longitudinally extending in the direction of the project.
  • The boundary with the street is freely drawn by a solid line turn opaque or translucent tower. This watershed limits any tower covered and not confined areas (like the porch); other spaces, enclosed and discovered (as the court of children); or some interior spaces and with others outside. This boundary separates Similarly, the prices of the rooms from the street by a series of panels of translucent glass …
  • The indoor and outdoor spaces are organized around the two perpendicular axes carry the project.
  • The partition between social spaces and individual spaces is along a North-South axis passing at the entrance.
  • It amazing how close the villa whose area is in a simple rectangle, which is built with a completely systematic metal structure does not prevent to achieve a wide variety of spaces and uses. Each space is fully qualified. This remark is particularly sensitive to the game of indoor and outdoor spaces.
  • This is illustrated for example in the input sequence: the porch is divided into two parts, creating a covered walkway for pedestrian access. Basically, the villa allows a double entry: service entrance that allows access to the court and the kitchen but also main entrance angles. The patio at the entrance allows movement of the light at the output while creating a view.
  • Each room is extended by outdoor spaces in direct continuity with the interior space. The « master bedroom » has a double orientation opening on two distinct areas, each with a different status: an enclosed space and privacy to the east; a terrace that opens fully to the outside overlooking the far south …
  • Similarly, the living areas have a triple orientation with three types of large spaces.
  • Open to the outside distant and providing a wide view to the south: the « view terrace » as baptized Craig Ellwood.
  • Open to foreign direct space and close to the garden: the « living-terrace » is protected under large pergolas. It comes in direct extension of the dining room.
  • Much more protected, the « child-play » may have lived both as a space service and much more closed and intimate space.
  • The position and status of the service areas is much less clear. Ellwood seems to make the difference in service areas such as bathrooms that are treated as opaque and irremovable cores while the space kitchens are treated as completely at Koenig transferable manner … These spaces are scattered and fragmented in the plan of a house.

Figure 2:

  • The diagram shows the spatial sequence extending along one of the two structural axes of the project …
  • From west to east, succeeding are: the « living terrace » / « child court » / the entrance patio / porch for cars.

<Previous pageNext page >

Case Study House n°16′, par C. Ellwood

Craig Ellwood était encore un très jeune architecte quand il fut sélectionné par Entenza pour concevoir une Case Study House. Celle-ci est la première de la série de trois villas qu’il conçoit pour le Case Study House Program. Il propose ici une maison où il développe tout un travail sur des espaces extérieurs de qualités multiples qui viennent étendre et enrichir la maison de manières diverses et inattendues…

Les options constructives

  • Pour sa maison Elllwood a utilisé des colonnes en métal qui venaient juste d’apparaître sur le marché. En effet, du fait du déclin du chemin de fer, beaucoup de rails produites se trouvèrent inutilisées. Elles furent refondues ce qui permit aux compagnies de métal de développer de nouvelles gammes de produit…
  • L’utilisation de colonnes carrés plutôt que des colonnes en H permettent d’économiser beaucoup d’argent, elle sont plus légères, et permettent de simplifier un certain nombre de détails comme par exemple ceux des fixations des menuiseries.
  • Les poutres utilisées sont des I de 6 pouces et de 36 pieds de long.
  • Des panneaux translucides de 10 pieds de hauteurs sont traités comme des murs étendus de la maison.
  • Les murs intérieurs de la maison sont traités également comme des écrans. Ils sont du même matériaux que les murs extérieurs permettant d’exprimer une continuité entre espaces intérieurs et espaces extérieurs. Ces panneaux sont exprimés en laissant apparaître la structure qui est peinte en noir. Ils sont décollés du sol, et sont séparés du plafond par une vitre en imposte.
  • La villa est composée sur une trame de 8 pieds.

  • La maison s’articule autour de deux axes occupés par les circulations, l’une intérieure, l’autre extérieure s’étendant longitudinalement dans le sens du projet.
  • La limite avec la rue est dessinée librement par une ligne continue tour à tour opaque ou translucide. Cette ligne de partage limite tout à tour des espaces couverts et non clos (comme le porche) ; d’autres espaces, clos et découverts (comme la cour des enfants) ; ou encore certains espaces intérieurs et avec d’autres, extérieurs. Cette limite sépare de même, les cours des chambres, de la rue par une série de panneaux en verre translucide…
  • Les espaces intérieurs et extérieurs s’organisent perpendiculairement autour des deux axes porteurs du projet.
  • La partition entre les espaces sociaux et les espaces individuels se fait le long d’un axe Nord-Sud passant au niveau de l’entrée.
  • Il étonnant de constater comment la villa dont la surface close s’inscrit dans un simple rectangle, et qui est construite grâce à une structure métallique complètement systématique n’empêche pas d’aboutir à une très grande variété d’espaces et d’usages. Chaque espace est parfaitement qualifié. Cet remarque est particulièrement sensible dans le jeu des espaces intérieurs et extérieurs.
  • Ceci s’illustre par exemple dans la séquence d’entrée : le porche est divisé en deux parties créant ainsi un passage couvert pour l’accès des piétons. Au fond, la villa autorise une double entrée : entrée de service qui permet d’accéder à la cour et la cuisine mais aussi entrée principale perpendiculairement. Le patio devant l’entrée permet d’amener la lumière au niveau de la sortie tout en créant une vue.
  • Chaque chambre est prolongée par des espaces extérieurs en continuité directe avec l’espace intérieur. La «master-bedroom» possède une double orientation ouvrant sur deux espaces distincts ayant chacun un statut différent: un espace refermé et intime à l’est; une terrasse s’ouvrant pleinement sur l’extérieur avec vue au loin au Sud…
  • De même, les espaces de vie possèdent une triple orientation avec trois types d’espaces étendus.
  • Ouverts sur l’extérieur lointain et ménageant un large panorama au sud : la “ view terrace ” comme l’a baptisé Craig Ellwood.
  • Ouverts sur l’espace extérieur direct et proche du jardin : la “ living-terrace ” est plus protégée sous de larges pergolas. Elle vient en prolongation directe de la salle à manger.
  • Beaucoup plus protégés, le “ child-play ” peut-être vécu à la fois comme un espace de service et un espace beaucoup plus refermé et intime.
  • La position et le statut des espaces de service est beaucoup moins claire. Ellwood semble faire la différence entre les espaces de services tel que salles de bain qui sont traitées comme des noyaux opaques et inamovibles tandis que les espace de cuisines sont traités comme chez Koenig de manière complètement mobilière… Ces espaces se trouvent dispersés et éclatés dans le plan de a maison.

Schéma 2 :

  • Ce schéma décrit la séquence spatiale s’étendant le long d’un des deux axes structurants du projet…
  • D’ouest en est, on retrouve se succédant: la «terrasse de vie» / la «cour d’enfants» / le patio d’entrée / le porche pour les voitures.